Lexique jardinage : bien connaître les termes employés

Pour bien jardiner, il faut savoir de quoi on parle ! Novices ou confirmés, l’activité du jardinage requiert quelques connaissances en botanique, ne serait-ce que le sens ou l’origine de certains mots. De A à Z, nous vous proposons un lexique qui regroupe les principaux termes techniques et spécifiques au jardinage, plantes, fleurs, entretien, récolte mais aussi traitements et maladies. Si vous constatiez qu’une définition que vous pensez importante est absente de ce glossaire, n’hésitez pas à nous en faire part en publiant un commentaire.

A

  • ACAULE : se dit des plantes dépourvues de tiges entre la racine et les premières feuilles.
  • ACCLIMATER : action visant à adapter une plante à un climat différent de celui de sa région d’origine.
  • ACIDITÉ DU SOL : teneur plus ou moins forte d’un sol en acide (sulfurique, chlorhydrique, nitrique, etc.) et mesurable en pH.
  • ADOS : planche de culture de faible largeur inclinée vers le sud de telle sorte qu’elle profite au maximum de l’ensoleillement.
  • ADVENTIF : qualifie l’organe d’un végétal se développant en un endroit de la plante où il ne doit pas normalement apparaître (racines adventives).
  • AÉRATION : opération consistant à percer la pelouse d’une multitude de petits trous en vue d’aérer la terre et donc les racines.
  • AFFINER : action de rompre les mottes de terre de façon à rendre celle-ci moins compacte et à la préparer au semis.
  • AFFINITÉ : similitude physiologique entre deux végétaux.
  • AGROSTIS : l’une des quatre grandes espèces composant les mélanges de gazon proposés dans le commerce.
  • AISSELLE : angle aigu formé par une branche latérale avec une tige ou par une feuille avec une branche.
  • ALCALINITÉ ou BASICITE : contraire de l’acidité. Caractérise notamment la soude, la chaux, l’ammoniac, etc.
  • ALTERNE : disposition des feuilles ou des branches en quinconce sur la tige.
  • AMENDEMENT : incorporation de substances à une terre dans le but de modifier sa composition physique.
  • AMEUBLISSEMENT : opération consistant à rendre un sol moins compact afin de permettre le développement radiculaire d’une plante, et de le rendre plus perméable (labour, bêchage, hersage, etc.).
  • ANNUEL : se dit d’une plante dont le cycle végétatif s’inscrit dans une période d’un an.
  • ARABLE : se dit de la partie superficielle du sol servant aux cultures.
  • ARCURE : courbure imposée aux branches d’arbres fruitiers pour limiter leur développement et augmenter leur pouvoir de fructification.
  • ARGILE : substance siliceuse et colloïdale composant certains sols, imperméable et peu propice aux cultures.
  • ARROSAGE : apport artificiel d’eau aux plantes, qui vise à détremper le sol.
  • ARROSEUR : désigne l’accessoire qui, alimenté par tuyau souple ou tuyau rigide, permet plus particulièrement l’arrosage d’une pelouse.
  • ASSOLEMENT : rotation des cultures entre différentes planches afin d’éviter l’épuisement du sol.
  • AUVENT : abri artificiel généralement vitré et mobile placé au sommet d’un mur portant des arbres fruitiers en espalier.
  • AXILLAIRE : bourgeon (désigné aussi sous le nom d’oeil latéral), rameau ou fleur partant de l’aisselle.
  • AMÉLIORATION : modification favorable obtenue sur une plante par sélection et hybridation au niveau des semences.

B

  • BASICITÉ : voir ALCALINITÉ.
  • BASSINAGE : arrosage par brumisation des feuilles d’une plante. Concerne surtout les jeunes plantes issues de semis.
  • BATTE : planche de bois munie d’un manche ou d’une poignée destinée à tasser le sol avant ou après semis.
  • BÊCHAGE : action de labourer la terre sur une profondeur correspondant à la hauteur de la lame de la bêche.
  • BÊCHE : outil formé d’une lame métallique rectangulaire ou trapézoïdale tranchante à l’une de ses extrémités, portant un manche et un repose-pied, et servant à labourer la terre.
  • BINAGE : action d’ameublir le sol sur une faible profondeur avec un outil à lame (binette, serfouette) afin de rompre la croûte superficielle de terre déshydratée et de permettre la pénétration de l’air, de l’eau et d’éviter l’évaporation par capillarité.
  • BINETTE : outil formé d’une lame et d’un manche, et servant au binage de la terre. ,
  • BISANNUEL : se dit d’une plante dont le cycle végétatif s’étend sur deux années, la fructification n’intervenant généralement que pendant la seconde.
  • BLANC : terme regroupant différentes maladies cryptogamiques, dont l’oïdium, qui donnent un aspect farineux à la plante.
  • BLANCHIMENT : action de priver certaines plantes de lumière afin de bloquer la formation de chlorophylle pour blanchir leur feuillage et le rendre plus tendre, et pour en adoucir le goût.
  • BORDURE : zone de contact entre la pelouse et les allées ou les massifs. Désigne également les accessoires utilisés pour séparer la pelouse des allées.
  • BORGNE : se dit de certains légumes qui, privés de bourgeon terminal, ne peuvent pommer.
  • BORNAGE : opération suivant le repiquage d’un plant et consistant à faire un trou au plantoir immédiatement à côté du premier pour resserrer la terre sur les racines du plant.
  • BOUILLIE : suspension de substances phytosanitaires dans l’eau. Bouillie bordelaise : suspension de sulfate de cuivre dans l’eau.
  • BOURSE : renflement se formant sur les rameaux de pommiers et de poiriers à l’emplacement d’une fructification.
  • BOUTURAGE : technique de multiplication consistant à prélever une partie d’une plante et à favoriser son enracinement.
  • BULBE : organe souterrain d’une plante composé d’un plateau charnu, de peaux ou d’écailles entourant celui-ci et d’un bourgeon terminal.
  • BUTTAGE : action de ramener la terre au pied d’une plante, généralement avec un râteau.

C

  • CADUC : se dit des parties d’une plante (et plus particulièrement des feuilles) qui s’en détachent après être venues à maturité.
  • CAÏEU ou GOUSSE : partie d’un bulbe qui s’en détache après apparition d’un bourgeon terminal. Désigne presque exclusivement les gousses d’ail.
  • CALCIFUGE : se dit d’une plante qui ne supporte pas les sols calcaires.
  • CHANCRE : plaie d’un végétal qui a tendance à s’élargir constamment.
  • CHARBON : maladie se manifestant par l’apparition d’une poussière noire et charbonneuse.
  • CHARPENTE : ensemble des branches à caractère durable d’un arbre et plus particulièrement d’un arbre fruitier.
  • CHAULAGE : apport de chaux visant à réduire l’acidité d’un sol.
  • CHEVELU : racines capillaires très fines de certaines plantes.
  • CHLOROSE : maladie rendant les feuilles et les fleurs jaunâtres du fait d’une entrave à la formation de chlorophylle.
  • COLLET : point de séparation entre la tige et les racines d’une plante.
  • COMPOST : mélange terreux résultant de la décomposition de substances végétales.
  • CÔTIÈRE : planche de culture inclinée vers le sud de telle sorte qu’elle profite au maximum de l’ensoleillement et située au pied d’un mur de telle sorte qu’elle bénéficie de sa protection.
  • COTYLÉDON : partie d’une graine se transformant en feuille au moment de la germination et renfermant les réserves de départ permettant à la plante de s’enraciner et de puiser sa nourriture au moyen de ses racines. Mot désignant de ce fait la ou les premières feuilles de la plante.
  • COUCHE : mélange de fumier et de feuilles qui, par fermentation, produit un dégagement de chaleur favorable à la germination et au développement des plantes.
  • COULANT ou FILET : tige se développant généralement au niveau du collet d’une plante, et prenant ensuite racine par marcottage, pour donner naissance à une autre plante.
  • COURSONNE : branche d’un arbre fruitier destinée à fructifier, taillée court par rapport au tronc ou à une branche charpentière.
  • COUVERTURE : terme désignant toute opération visant à protéger artificiellement une culture.
  • CRYPTOGAMES : terme générique désignant tous les végétaux dépourvus de fleurs, et dont on ne peut distinguer les organes de reproduction.
  • CRYPTOGAMIQUE : se dit de toute maladie causée par des cryptogames et plus particulièrement par des champignons (mycoses), des bactéries, des algues, des mousses, etc.
  • CUPRIQUE : se dit d’un produit à base de cuivre.

D, E

  • DAMER : action de tasser la terre avec une batte avant ou après semis.
  • DÉCHAUSSEMENT : tendance que peuL avoir un plant d’herbe à sortir de terre, donc à se déraciner.
  • DÉFONCEMENT : labour profond de la terre concernant plus particulièrement un sol qui n’est pas encore cultivé.
  • DÉGÉNÉRESCENCE : modification progressive défavorable des caractéristiques d’une plante due à son vieillissement ou à une maladie virale.
  • DÉMARIAGE : éclaircissage de légumes-racines et plus particulièrement de betteraves.
  • DÉSHERBANT SÉLECTIF : désherbant spécialement étudié pour lutter contre les mauvaises herbes d’une pelouse, et plus spécialement contre les mauvaises herbes à feuilles larges.
  • DÉSINFECTION : destruction des germes contenus dans le sol.
  • DRAGEON : tige souterraine émanant des racines d’une plante et qui, une fois prélevée, permet sa multiplication.
  • DRESSE-BORDURE : outil à main destiné à trancher convenablement les bordures de pelouse.
  • ÉCLAIRCISSAGE : action de supprimer certains plants lorsque le semis a été trop dru. En éclaircissant on favorise le développement des plants restés en place.
  • ÉCLATER : diviser une touffe de plantes vivaces afin de permettre sa multiplication.
  • ÉCUSSON : oeil prélevé avec un morceau d’écorce et qui sera greffé sur une autre plante.
  • ENGRAIS : matériaux fertilisants destinés à apporter à la plante une nourriture qui favorise son développement.
  • ÉTIOLEMENT : flétrissement et déformation des feuilles dus notamment au manque de lumière.

F,G,H

  • FAUCHAGE : opération consistant à couper l’herbe une ou deux fois par an pour limiter sa croissance.
  • FÉTUQUE : l’une des quatre grandes espèces composant les mélanges de gazon proposés dans le commerce.
  • FILET : voir COULANT.
  • FONGICIDE : produit de traitement des maladies cryptogamiques et plus spécialement des mycoses.
  • FONTE : dépérissement des jeunes plants après levée du fait de la présence de champignons.
  • FORÇAGE : technique de culture destinée à hâter la croissance d’une plante en créant artificiellement les conditions nécessaires à son développement (chaleur, lumière, etc.).
  • FOURCHE-BÊCHE : outil comparable à une bêche, dont le fer est remplacé par une fourche droite à quatre dents pointues.
  • GALLE : excroissances résultant de l’activité de certains parasites.
  • GAZON : désigne à la fois des plants d’herbe sélectionnés et la surface d’herbe qu’ils composent.
  • GOUSSE : voir CAÏEU.
  • GREEN : mot anglais désignant les pelouses de golf, et par extension toute pelouse soignée composée d’herbe fine.
  • GREFFAGE : action consistant à associer deux végétaux possédant une bonne affinité afin de reproduire les qualités propres à l’un d’entre eux; on distingue alors le sujet porteur et le greffon.
  • GRIFFE : système. radiculaire charnu propre à certaines espèces (asperges).
  • HIVERNAGE : action consistant à rentrer certaines plantes sous abri à la fin de l’automne de façon à les soustraire au gel hivernal.
  • HUMIFÈRE : terrain riche en humus, élément organique favorable au développement harmonieux des végétaux.
  • HYBRIDE : plant résultant du croisement de plantes génétiquement différentes.

I, J

  • INSECTICIDE : produit toxique pour les insectes et les acariens et utilisé sous différentes formes pour les détruire.
  • JAUGE : tranchée dans laquelle sont placés les plants en attente de repiquage ou certains légumes que l’on veut conserver durant tout l’hiver.
  • JETS : petites pommes émises par certains choux le long de la tige (choux de Bruxelles) ou depuis le coeur (choux verts à jets dits en Italie brocoli).

L, M, N, O

  • LICHEN : végétal composé à la fois d’une algue microscopique et d’un champignon.
  • LOUCHET : sorte de bêche à fer droit sans repose-pied.
  • MARCOTTAGE : enracinement provoqué au niveau d’une branche afin de reproduire une plante.
  • MILDIOU : maladie touchant surtout la vigne et les pommes de terre, mais aussi de nombreux autres légumes. Les attaques se manifestent sur les feuilles sous forme de taches auréolées, de moisissure se desséchant par l’intérieur.
  • MONTAISON : allongement de la tige d’une plante précédant la floraison.
  • MOSAÏQUE : maladie à virus (virose) se manifestant sous la forme de plages claires alternant avec des zones vertes, et altérant fortement la production.
  • MOUSSE : végétal se développant au détriment de l’herbe dans une pelouse.
  • MYCOSE : terme générique désignant toute maladie due à un champignon.
  • NEUTRALITÉ : caractère d’une terre qui West ni acide ni basique (pH = 7).
  • OEIL : mot désignant les jeunes bourgeons des arbres et arbustes.
  • OEILLETON : pousse apparaissant à la base de certains végétaux et pouvant s’en détacher pour la reproduction.
  • OEILLETONNAGE : technique de multiplication par plantation des oeilletons.
  • OPPOSÉ : se dit des feuilles ou des branches disposées face à face sur la tige.

P

  • PAILLAGE : technique de protection des cultures consistant à couvrir le sol et parfois les plants soit pour les protéger du froid, soit pour limiter l’évaporation.
  • PAILLIS : fumier mêlé de paille issu de la litière des bêtes. Le paillis sert principalement au paillage des cultures.
  • PARASITE :.désigne en premier lieu les plantes qui se développent sur d’autres et vivent à leurs dépens. D’une façon géné rale, insectes ou différents animaux prospérant au détriment d’une plante.
  • PÂTURIN : l’une des quatre grandes espèces composant les mélanges de gazon proposés dans le commerce.
  • PELOUSE : surface de terrain couverte d’herbe, sauvage ou non, régulièrement tondue.
  • PÉPINIÈRE : espace limité réservé au jardin pour le semis et le repiquage des plants en prévision de leur mise en place définitive dans les planches de culture.
  • PERSISTANT : se dit, par opposition à caduc, des feuilles qui persistent sur un arbre au-delà du cycle végétatif annuel.
  • PESTICIDE : produit servant à la destruction des organismes vivants considérés comme préjudiciables à la croissance d’une plante.
  • pH : symbole désignant l’acidité ou l’alcalinité d’un sol. Le pH est égal à 7 si le sol est neutre, inférieur à 7 s’il est acide, supérieur à 7 s’il est basique.
  • PHYTOSANITAIRE : se dit d’un produit destiné à favoriser le bon développement et surtout le bon fonctionnement d’une plante en la préservant des parasites et maladies.
  • PINCEMENT : action de couper avec les ongles certains rameaux pour favoriser le développement de la plante et en particulier la fructification.
  • PLANCHE : terme désignant une portion de terre de petites dimensions qui, au jardin potager, sert à la culture d’un même légume.
  • PLANTOIR : outil à main permettant de creuser les trous nécessaires aux plantations.
  • PLEINE TERRE : se dit d’une plante poussant en plein air, sans abri, directement dans la terre.
  • PLOMBAGE : action de tasser la terre avec une batte ou un rouleau.
  • POQUET : trou que l’on creuse dans le sol afin d’y semer des graines de fort diamètre ou d’y planter des tubercules.
  • POURRITURE : résultat de la décomposition de la matière végétale.
  • PRALINAGE : action de tremper les racines d’une plante destinée à être repiquée, dans une suspension aqueuse de matière fertilisante en vue de faciliter la reprise de la plante.
  • PROGRAMMATEUR : appareil permettant de programmer automatiquement les temps d’arrosage dans le cas d’une installation enterrée.

R

  • RABATTAGE : action de tailler très court un arbre ou un arbuste en vue de faciliter la reprise des jeunes pousses.
  • RADICULAIRE (système) : ensemble des racines d’une plante.
  • RÂTEAU : outil emmanché à dents recourbées ou droites destiné à niveler la terre.
  • RAY-GRASS : l’une des quatre grandes espèces composant les mélanges de gazon proposés dans le commerce.
  • RAYON : sillon peu profond destiné au semis des graines.
  • REMONTANT : se dit d’une plante qui fleurit et fructifie une ou plusieurs fois après sa saison normale.
  • REPIQUAGE : action de transplanter une plante à sa place définitive, dans des conditions lui permettant un plein développement. On peut repiquer une plante plusieurs fois pour la fortifier.
  • REPOS : période d’arrêt de végétation d’une plante, obtenue parfois artificiellement pour hâter les cultures.
  • RESSUYER : laisser la terre se dessécher.
  • RHIZOME : tige souterraine et charnue se développant parfois au niveau du sol, et se trouvant au point de liaison entre feuilles et racines.
  • ROTATION : voir ASSOLEMENT.
  • ROULAGE : opération consistant à rouler une pelouse avec un rouleau lesté en vue d’éviter le déchaussement des plants.

S, T, V

  • SARCLAGE : opération destinée à supprimer les mauvaises herbes dans les cultures.
  • SCARIFICATION : opération consistant à peigner la pelouse au moyen d’un râteau pourvu de lames, de façon à arracher les mousses et à diviser les plants de gazon.
  • SERFOUETTE : petit outil emmanché doté d’un fer en forme de lance (ou langue) d’un côté, de panne ou de fourche de l’autre.
  • TALLAGE : opération consistant à tasser la terre autour des racines d’un plant d’herbe pour éviter son déchaussement.
  • TONTE : opération consistant à couper l’herbe très ras de façon périodique, afin d’obtenir une pelouse régulière.
  • TUBERCULE : partie renflée et charnue de certains rhizomes, généralement souterraine, où s’accumulent les réserves nutritives de la plante.
  • TURION : jeune pousse souterraine issue généralement d’une griffe (asperge) terminée par un bourgeon venant à la surface du sol et disparaissant en fin de saison.
  • VIROSE : maladie due à un virus.
  • VIVACE : plante vivant plusieurs années par opposition aux annuelles et bisannuelles.