Les bulbes : Comment réussir vos plantes bulbeuses ?

Les bulbes et plantes bulbeusesPlus de trois siècles nous séparent de ces « folles années » 1630 où l’amateur de tulipes de la Bruyère faisait de la possession d’un oignon l’unique objet de sa vie, prêt à tout sacrifier pour l’obtenir…

Signe des temps, après avoir été des milliers et des milliers de fois croisée, sélectionnée, améliorée par des générations de jardiniers habiles, la tulipe s’est démocratisée. Et tel bulbe qui coûtait un patrimoine peut être aujourd’hui acquis pour une poignée de centimes!

Mais cette fleur venue du jardin des sultans d’Orient n’a rien perdu de l’intérêt qu’elle partage désormais avec toutes ses cousines, les « plantes bulbeuses ». L’homme du XXe siècle admire toujours sa beauté et apprécie qu’elle la prodigue avec tant de facilité !

Un printemps de toutes les couleurs

Les premières floraisons de l’année sont les plus désirées et les mieux accueillies! Certes, pas plus que la première hirondelle, une perce-neige ou un crocus ne font le printemps mais leur épanouissement est comme le signal d’une attaque : celle de toutes ces forces neuves qui, au sein de l’humus, fourbissent leurs racines, leurs pousses et leurs bourgeons pour bientôt chasser l’hiver

Celui-ci pourra bien leur opposer ses giboulées et ses gelées blanches en guise d’ultimes ruades, rien n’empêchera le narcisse de suivre le crocus, ni la tulipe de succéder au narcisse !

Bulbe qui sort de terre et Narcisse fleurie

Ce n’est pas un hasard si toutes ces espèces appartiennent à la grande famille des plantes dites « bulbeuses » car l’oignon qui constitue leur souche – et qui justifie leur appellation – est le meilleur moyen que la nature ait trouvé pour leur permettre de s’épanouir envers et contre tout.