Hortensia
Hortensia : Hydrangea, Saxifragacées, ARBUSTE

Arbuste d’ornement bien méconnu. On s’imagine, à tort, qu’il constitue uniquement l’une des plus belles plantes fleuries pour potées.

En réalité, l’hortensia réussit fort bien en plein air, à condition de respecter ses exigences : fraîcheur du sol et l’atmosphère, ombrage léger et exposition au nord.

Plantation et entretien de l’Hortensia

Dans les meilleures conditions, celui de la Bretagne, il forme de forts arbustes, de plus de 1,50 m de hauteur, couverts de dizaines d’inflorescences. Dans le nord-est, où les conditions sont nettement moins favorables, il atteint des dimensions plus faibles, mais sa valeur ornementale est identique.

Les variétés de serre conviennent aux plantations de plein air, de sorte qu’on peut parfaitement effectuer celles-ci à l’aide de potées utilisées à la décoration d’appartement dès leur floraison.

Sous les climats à hiver un peu rude, les variétés anciennes, plus rustiques, sont à préférer, ou alors il est prudent de protéger les hortensias en couvrant le sol de litière et les plantes elles-mêmes de paillassons, pendant les périodes de grands froids, pour les boutons.

Les soins culturaux consistent en copieux arrosages, éventuellement en un paillage au printemps et en la suppression des inflorescences passées.

Doit-on tailler l’Hortensia ?

Les boutons se forment à l’automne, à l’extrémité des pousses. Il ne faut donc pas tailler les Hortensias pendant l’hiver, sinon supprimer les rameaux grêles non boutonnées ou en surnombre.

La floraison se produit naturellement en mai-juin ; elle a une longue durée, car si les inflorescences perdent un peu de leur éclat avec le temps, elles n’en conservent pas moins une réelle valeur décorative.

Variétés blanches : Mme E. Mouillère ; Soeur Thérèse.

Variétés roses : Merveille ; Rosabelle ; Ami Pasquier ; King George VII ; La Marne, Maréchal Foch ; Europa ; Altona ; Domotoi.

L’Hortensias bleu

Ces dernières, plantées dans une terre spéciale dite « d’Angers », ou arrosées avec des solutions de produits commerciaux à base d’alun, fleurissent bleu ; la coloration bleue s’observe naturellement dans certaines terres acides .

Dans ce cas, la coloration rose requiert l’application de doses modérées de calcaire destiné à modifier la réaction du sol. Opérer avec prudence pour ne pas occasionner de chlorose calcaire se traduisant par un jaunissement du feuillage.

L’Hydrangea paniculata grandiflora diffère de l’hortensia par sa totale rusticité, sa grande vigueur et ses inflorescences pyramidales longues de 25 cm, blanc pur, en juillet-août. Il est souvent élevé sur petite tige pour la décoration des plates-bandes des jardins « à la française ». On doit le tailler court à la fin de l’hiver.

Sol : Plutôt acide et bien drainé.

Résistance : bord de mer, exposition nord, ombre.

Description : hauteur 1,50 m à 2 m ; espacement 1,50 m. Les hortensias forment de belles touffes par leurs tiges vigoureuses qui portent des feuilles ovales ou allongées, vert moyen. Chaque extrémité de rameau se charge d’une inflorescence de fleurs stériles (à bractées) et parfois à centre de fleurs fertiles plus discrètes : blanc, rose, rouge, bleu, violet, selon l’acidité du sol. On connaît surtout H. macrophylla des fleuristes, mais il existe bien d’autres bonnes variétés de jardin (H. paniculata, H. quercifolia, H. villosa) et même un hortensia pour couvrir une façade au nord.

Rusticité : moyenne. Protégez la souche en région froide.

Utilisation : en haie, isolé, massif fleuri, fleur coupée.

Association : funkia, lis, bruyère, camellia, azalée, rhododendron, hémérocalle…

Multiplication : bouturage.

Conseil : limitez le développement des touffes et rajeunissez la plante après floraison, par la suppression des rameaux fanés, des poussés faibles abîmées. L’hortensia choisit ses terrains, mais c’est l’éclat lumineux de tout l’été, s’il se plaît. Terre à tendance acide préférable.